EFA 175 : commémoration des 175 ans de l’École française d’Athènes au prisme de ses archives

Excursion au temple d’Athéna Aphaia à Égine, fin XIXe s. – début XXe s. / J. Chamonard, EFA FJC P 1 23

L’École française d’Athènes vous invite à commémorer les 175 ans d’existence de l’établissement et à découvrir l’exposition en ligne EFA175.

Parcourir 175 ans d’existence à travers les fonds d’archives

Cette exposition met à l’honneur les femmes et les hommes qui ont travaillé au sein de l’École sur près de deux siècles. Ils ont contribué à créer puis développer cet établissement de recherche en Grèce et dans les Balkans, aujourd’hui reconnu au niveau international, mais aussi ce lieu de vie et de partage auquel est attachée la communauté des centaines de chercheurs l’ayant fréquenté.

Ayant bénéficié de la collaboration de l’ensemble des services, cet événement est aussi le point de départ d’une série de documents et articles mis en ligne tout au long d’une année.

Conçu essentiellement à partir des fonds d’archives de l’EFA, mais aussi de plusieurs institutions partenaires (Musée L, musée universitaire de Louvain, Belgique, de la Direction de la Documentation de l’Université de Lorraine et de la Cinémathèque Centrale de l’enseignement public), le parcours muséographique initialement installé dans les jardins de l’EFA expose ces souvenirs sur une quinzaine de panneaux. Souhaitant mettre en exergue la mémoire de l’École et de ceux qui l’ont côtoyé, le propos retenu dans l’exposition prend volontairement du recul par rapport au discours scientifique et à la logique de sites pour adopter une déclinaison thématique.

Ainsi, les activités de recherche, présentes dans les panneaux Explorations et excursions, Les fouilles, Sur les sites ou encore Transports et communications sont-elles affichées comme des instantanés de la vie sur les routes et le terrain.

Explorations et excursions. Arachova, 1911. A. Plassart. / EFA N580-049
Les fouilles. H. Ducoux, Delphes, juillet 1941. / EFA N579-014
Sur les sites. A. Laumonier et R. Demangel devant la baraque de fouille… à Téos, septembre 1924. /
EFA N580-230
Transports et communications. Arrivée du directeur G. Daux à l’aéroport d’Athènes en décembre 1950. / EFA N579-055

Les panneaux Architectes et dessinateurs et Les membres rendent hommage à celles et ceux qui ont participé aux activités de recherche de l’École.

Architectes et dessinateurs. Melle Devambez à Délos. /
EFA N580-401
Les membres. A. Bon, N. Svensson, membre suédois, A. Dhôtel, professeur de français à l’Institut français d’Athènes, Mme Mirambel, A. Mirambel, professeur de français à l’Institut français d’Athènes, A. Persson, membre suédois Y. Béquignon, A. Séveryns, membre belge, Melle Van Leeuwen- Boomkamp, hollandaise, première femme membre à l’EFA, F. Chapouthier, Y. Dupuy, architecte, P. Collart, membre suisse, en décembre 1926. / EFA N447-013

L’École a été le témoin d’événements marquants comme Les Guerres et accueilli de nombreuses personnalités lors de Visites et cérémonies.

Les guerres. F. Robert et P. Demargne en mai 1941. / EFA N447-017
Visites et cérémonies. Visite de J. Chaumié, ministre de l’instruction publique et des Beaux-Arts de 1902 à 1905, à l’École en 1903. / EFA N580-037

Plusieurs panneaux, notamment Sports et loisirs, Déjeuner et Tenues d’ici et ailleurs immortalisent des moments de convivialité et de détente.

Déjeuner. É. Lapalus et P. Collart, au centre, visitent les Thasiens, 1934. /
EFA N579-005
Tenues d’ici et d’ailleurs. Les membres étrangers au Phalère. / EFA N580-355
Sports et loisirs. Mi-carême 1933. / EFA N579-018

Enfin, le panneau À Athènes fait découvrir les bâtiments à diverses périodes.

Le parvis du pavillon central en 1935. / P. Guillon, EFA FPArch I 2

La version virtuelle de cette exposition est consultable en ligne sur le site internet de l’EFA.

Le documentaire « Autel des dieux » réalisé par François Villiers (films Caravelle, 1948) à l’occasion du Centenaire de l’EFA et conservé à la Cinémathèque centrale de l’enseignement public (CCEP), Sorbonne nouvelle, a été numérisé et est consultable en ligne dans le cadre de cette exposition.

Un appel à contribution de la communauté

Cette année est l’occasion pour l’École d’ouvrir les fonds et collections, mais aussi pour l’ensemble de sa communauté d’interagir avec eux. Un appel à contribution a été lancé en ce sens. Quels souvenirs souhaitez-vous partager ? Quels documents et commentaires pourraient enrichir les thèmes retenus ? Contactez-nous via communication@efa.gr !

Les premiers envois peuvent dès à présent être découverts à la suite de chaque panneau virtuel, comme celui dédié aux Premières impressions.

Mes souvenirs de l’EFA remontent à l’année académique 1990/1991, quand j’écrivais mon mémoire de Maîtrise à Paris IV avec un ancien délien, Philippe Bruneau.
C’était lui qui nous avait introduit à une approche archéologique complexe, et inspiré la passion pour la recherche dans les Cyclades. Par mon entrée à la bibliothèque de l’EFA, sous la direction d’Olivier Picard, j’ai pu faire mon premier voyage à Délos. Je retiens comme plus fort souvenir (hormis le site) la maison des fouilles de l’EFA, avec tous ses précieux petits rituels dans le déroulement du quotidien, et plus spécialement la galerie des profils des illustres anciens déliens, dessinés en noir sur le mur, à l’ombre d’une lampe. Inoubliable hommage à la généalogie des chercheurs, qui permettait à une jeune personne de visualiser et se rendre compte de la complexité des enjeux, et des vies disparues des savants. Une galerie sans pompe et prétention, interne et discrète.

Christina Mitsopoulou, chercheur résident Collex-Persée à l’EFA. Souvenirs de l’EFA, 1990-91
Sur les sites. Maison de fouille à Délos et ses portraits, vers 1934. / P. Guillon, EFA FPArch I 1

Une année de commémorations

L’inauguration du 22 septembre 2021 marque le début de commémorations qui s’achèveront le 22 novembre 2022, correspondant aux 150 ans marquant la pose de la première pierre du bâtiment actuel rue Didot. Durant toute une année, les différents services et les chercheurs feront revivre la grande histoire et les petites anecdotes de l’EFA, au travers d’archives commentées et de photographies, mais aussi de témoignages du personnel et d’anciens membres, mis en ligne sur le site de l’EFA et le carnet ArchivEFE.

Publication à paraître

Inaugurant la nouvelle collection Sources et documents de l’EFA, en lien avec les archives et collections de l’EFA, L. Arnoux et A. Farnoux publient l’ouvrage À l’ombre du Lycabette.

Issu d’une conversation de salon athénien, d’une visite officielle à l’Acropole, d’une suggestion d’un ancien membre de l’expédition de Morée ou du malaise d’un érudit français dans une école de la ville ou des quatre à la fois, le destin de l’École est depuis lors lié à l’histoire de la ville d’Athènes et de la société athénienne. Ce lien est riche et réciproque, car l’École a été un acteur de l’histoire urbaine et sociale de la ville et la ville a été un terrain d’apprentissage et un objet d’étude pour la communauté savante qui s’y installe. Dans ce double rapport à la ville qui l’a accueillie l’École a construit une histoire singulière et méconnue. Car, en s’installant dans la capitale du nouvel État, l’École ne s’installe pas seulement dans « la patrie des arts et des lettres » dont rêve tout philologue : elle prend racine sur un terrain où les membres découvrent une langue grecque vivante et parlée, une Antiquité originale et inattendue, un peuple héritier d’une histoire prestigieuse et acteur d’une actualité imprévisible. C’est là qu’ils comprennent les avantages du contact direct avec le paysage et les monuments qui s’y inscrivent, c’est là qu’ils mettent en œuvre les moyens de les étudier par le voyage, la fouille, le relevé, l’estampage ; c’est là encore que, encouragés par l’Académie des Inscriptions, ils identifient dans le pays actuel et ses habitants, par une observation attentive, les vestiges du passé antique. Ce faisant, ils trouvent aussi dans Athènes la meilleure introduction à l’étude de la Grèce contemporaine. C’est pourquoi il n’est pas exagéré de dire que la ville d’Athènes a été pour de nombreux membres la première « école » de la Grèce.

L. Arnoux et A. Farnoux. A l’ombre du Lycabette. 4e de couverture.

Exposition EFA 175

Après son installation dans les jardins de l’EFA qui s’est tenu du 23 septembre au 26 novembre 2021, l’exposition virtuelle est en ligne sur le site internet de l’EFA jusqu’au 22 novembre 2022 et régulièrement enrichie de nouveaux articles.

L’exposition EFA 175 est organisée par l’École française d’Athènes, avec la collaboration du Musée L, musée universitaire de Louvain, Belgique, de la Direction de la Documentation de l’Université de Lorraine et de la Cinémathèque Centrale de l’enseignement public, Sorbonne nouvelle.

Commissariat de l’exposition : Véronique Chankowski
Coordination : Marie Stahl, Nolwenn Grémillet
Recherches iconographiques : Kalliopi Christophi, Elpida Chairi
Édition photo et vidéo : Eirini Miari
Conception graphique : Anastasia Galati
Traduction : Marioanna Louka
Révision des textes grecs : Evangelia Trouki


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search